AMANDLA

Amandla!

Pour tous ces mandats qui n’ont pu se terminer
Parce qu’ils ont osé marcher sur des terrains minés

Amandla!

Pour tous ces mandats qui n’ont pu se faire
Parce qu’ils n’ont jamais voulu se taire

Ils ont osé gueuler quand il fallait bêler
Ils ont osé dire non, quand il fallait dire : oui monsieur, oui madame
Ils ont osé rugir quand il fallait la fermer
Surgir, quand il fallait se terrer
Déterrer la hache de paix, pendant que d’autres l’enterraient
Et pourtant, ils savaient que celui qui a peur de se bruler, ne peut se cacher dans un fourneau
Aussi bien que le couteau n’aime pas qu’on le précède dans son fourreau
Mais, ils savaient aussi que, si les gens rendent l’âme, c’est parce qu’ils l’ont empruntée
Ou, s’ils l’ont pas empruntée, il la leur été prêtée
Et puisqu’on ne meurt qu’une seule fois, ils ont osé vivre avec leurs idées
L’essence de leur vie n’étant certainement pas de vivre longtemps rien que pour se rider
Et de fermer sa conscience comme si on était aveugle des cinq sens

Ils s’appellent MAODO, VALDIODIO, DIA MAMADOU, CHONGO mais aussi, ZONGO
Ils s’appellent BAMBA, SANKARA, mais aussi PARK ROSA
Ils s’appellent SITOE DIATTA, MANDELA, LUMBUMBA, mais aussi CHEIKH ANTA

Certes, ils ont pu les combattre, mais n’ont jamais pu les enterrer
Car, dans les cimetières du cœur, les esprits ne se décomposent pas
Ombres que nos plumes ne cessent de ressusciter
Flammes que notre amour n’a jamais cessé de raviver

Ils sont dans le vent, à chaque fois que souffle la vérité
Ils sont dans le temps et dans l’espace à chaque souffle de l’humanité
Certes, ils ont pu les combattre, mais n’ont jamais pu les enterrer
Car dans le cimetière des cœurs, les esprits ne se décomposent pas

Les rapaces de la vie ne te laissent jamais le choix
Il faut rentrer dans les rangs ou le payer de ton sang
Mais, ils ont préféré retourner sable, que de pactiser avec le diable
Et à l’appelle de la vérité, ils ont bravé la brutalité.


Video: “Amandla!” en live, feat. Andrea Dondolo. Spier Poetry Festival, “Dancing in other Words”, Mai 2014. Cape Town, Afrique du Sud.

One thought on “AMANDLA”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *